Camp de Cassel PDF Imprimer Envoyer
Camps de prisonniers de guerre en Allemagne - Etude
Écrit par Alain Pereur   
Mardi, 20 Décembre 2011 10:28
Index de l'article
Camp de Cassel
Page 2
Toutes les pages

Texte et documents Jean-Claude Auriol

Prisonniers français, russes, anglais, belges, serbes. Plus 3 000 civils déportés dont 400 belges rescapés de la tragédie de Dinant.
Ce camp était composé de 3 annexes : Bürgerschule, Niederzwehren et Philosophienweg. Au camp de Niederzwehren les prisonniers de guerre étaient logés sous des tentes.
Cassel comportait également 2 pénitenciers : Cassel-Wehlheiden et Fulda.
Ce camp a connu deux épidémies terribles de typhus en 1915, d'où le surnom de cette geôle : "camp de la mort".
Il a existé un journal intitulé "Le soutien". Les responsables furent successivement : Général Dömming, major Seebow, amiral Berham et colonel Lenz.
Les Kommandos rattachés très nombreux (2 500 dont 276 fermes, 148 fabriques, 14 mines de sels de potasse, charbon, manganèse, argile) furent ceux de Fulda, Hofgusmar, Munden...

Les deux vues représentent, pour la première, l'arrivée des prisonniers français à la gare de Wilhemshöe près du camp en juin 1916. La seconde l'arrivée du courrier dans une baraque "Post" du camp. Courrier très important pour les prisonniers de guerre donnant des nouvelles de la famille, mais aussi colis venant compléter l'affreuse nourriture des cuisines... C'est dans cette baraque qu'officiaient les contrôleurs et interprètes allemands souvent très stricts...


Mise à jour le Dimanche, 26 Mai 2013 08:29
 
Copyright © 2017 L'encrier du poilu. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.