Camp de Darmstadt PDF Imprimer
Camps de prisonniers de guerre en Allemagne - Etude
Écrit par Alain Pereur   
Samedi, 17 Mars 2012 17:13
Index de l'article
Camp de Darmstadt
Page 2
Toutes les pages
Texte et documents Jean-Claude Auriol
La première carte révèle la censure pratiquée par les "lecteurs" de la Kommandantur des camps, au moyen d'une encre très grasse. A l'époque on employait l'expression "caviarder" car cette encre ressemblait à la couleur du caviar. Pour quels mots ou phrase le censeur a-t-il agi ? On ne le saura jamais... Afin d'éviter la censure les prisonniers employaient souvent des mots puisés dans leur patois...

 La deuxième est la première carte adressée par le prisonnier à sa famille... mais en principe, seulement lorsque le détenu est affecté au camp définitif.  Il faut rappeler que les prisonniers connaissaient en moyenne de 2 à 5 camps.

A réception la famille poussait un "ouf" de soulagement car jusque là, l'épouse, les parents étaient dans l'ignorance du devenir du "Poilu".
 

Mise à jour le Dimanche, 26 Mai 2013 08:25
 
Copyright © 2018 L'encrier du poilu. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.