Les petits travaux PDF Imprimer
Vie du Poilu - Le quotidien des Poilus
Écrit par Alain Pereur   
Lundi, 27 Mars 2017 14:45
Index de l'article
Les petits travaux
page 2
page 3
Toutes les pages

Lorsqu’ils étaient revenus des tranchées, les Poilus essayaient d’oublier un peu l’horreur des combats, la boue et le froid. Ils retrouvaient un semblant de civilisation, ils essayaient de reprendre un rythme de vie plus normal, plus proche de la vie civile et qui leur manquait cruellement.
Le reconditionnement des hommes et du matériel était une priorité. Cela obligeait les soldats à effectuer certains petits travaux qu’ils ne maîtrisaient pas forcément. Ils devaient coudre et rapiécer. L’épouse et la mère n’étant pas présentes, nos bonshommes apprirent « l’art de la couture » et de bien d’autres services quotidiens...
L’intendance leur avait fourni un matériel adapté. La trousse à couture était en toile cachou. Pour des raisons d’économie elle remplaçait la trousse en basane noircie et glacée. Elle contenait une paire de ciseaux à bouts ronds, des boutons et une bobine en bois se dévissant en 3 parties comprenant :
- une alêne emmanchée et des aiguilles,
- un dé à coudre,
- 4 écheveaux de fils de couleurs différentes.

Des écheveaux du commerce pouvaient compléter ce matériel.

Une réserve de boutons était indispensable afin de remplacer ceux perdus dans les tranchées :



Mise à jour le Lundi, 27 Mars 2017 15:07
 
Copyright © 2018 L'encrier du poilu. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.